fbpx

Le lexique des assurances

Assurance locataire

Découvre le petit lexique de Flora qui te traduira les tournures obscures du monde des assurances dans un vocabulaire clair et transparent.

Le monde des assurances parle une langue qui lui est propre. Avec leurs termes et expressions qui semblent parfois venir tout droit du Moyen Âge, les contrats d’assurance ont l’art de convaincre sans se faire comprendre. Pas de panique, Flora est là pour te faciliter la vie grâce à un lexique qui te traduira toutes ces tournures obscures dans un vocabulaire clair et transparent.

La quête de ton premier appartement est parsemée d’embûches. Tu te fais constamment bombarder de mots étranges dont tu n’as jamais entendu parler — comme si cette période n’était pas déjà assez compliquée comme ça ! Comme toujours, Flora répond à ton appel et a élaboré pour toi une explication simple des termes les plus courants en assurances.

Un peu d’ordre dans le charabia juridique

Partons explorer les méandres du monde juridique. Voici des termes principalement utilisés dans la jurisprudence, mais qui sont également utilisés par les assureurs. 👇

La responsabilité civile

Lorsque tu es civilement responsable, tu es obligé de réparer les dommages que tu as causés (ou non). Que tu aies commis une faute volontairement ou pas, la loi stipule simplement que « toute personne qui cause un dommage est tenue de le réparer ». On dit d’une personne responsable d’un dommage qu’elle est « civilement responsable ». 

Les tiers

Les tiers sont des personnes qui ne sont pas concernées dans un rapport juridique. 🙅‍♀️ Dans le cas des assurances, les tiers sont en fait « tout le monde sauf toi ». Un tiers peut désigner ton voisin, un membre de ta famille, un ami ou un passant.  

La décharge/la quittance

La décharge, ou la quittance, est un document par lequel un créancier reconnaît que le débiteur a payé sa dette. En gros, c’est une preuve de paiement. 💰

Un peu d’ordre dans le charabia financier

Prochain arrêt : la ville des mots compliqués pour parler d’argent. 😵‍💫 Tu suis toujours ? Parfait !

Forfaitaire

Le montant forfaitaire est une somme d’argent qui a une valeur fixe. Si, par exemple, tu as subi un dommage dont tu ne connais pas le montant exact, tu peux convenir d’une somme forfaitaire avec l’autre partie. C’est un montant que les deux parties considèrent comme une somme raisonnable. 

La franchise

La franchise est une partie du montant maximal couvert par l’assurance qui reste à la charge de l’assuré. Cela évite à l’assureur d’intervenir financièrement pour des dommages mineurs. En français ? Si tu es assuré(e) jusqu’à, par exemple, 25.000 euros, ta franchise s’élèvera généralement entre 250 et 500 euros. Tous les coûts du dommage qui dépassent la franchise sont à la charge de l’assureur. À l’inverse, si les coûts sont inférieurs, tu devras les payer de ta poche.

L’indexation

Ton propriétaire a mentionné une indexation du loyer ? Cela signifie que ton loyer augmentera en même temps que l’inflation de l’économie. 📈 Le pourcentage est calculé chaque année sur la base de l’indice des prix à la consommation : c’est une façon compliquée de te dire que le loyer augmentera un peu chaque année, car le coût de la vie augmente aussi.

L’insolvabilité

L’insolvabilité est un beau mot qui désigne l’état d’une personne incapable de faire face à ses obligations financières. Tu es insolvable si tu n’as pas assez d’argent pour rembourser les coûts engendrés par un dommage que tu as causé.

La prime

La prime d’assurance correspond au montant que tu verses à ton assurance pour être couvert(e). Le montant peut être transféré par mois ou par an. 

Un peu d’ordre dans le charabia des assurances

On arrive enfin en terre connue : voici quelques termes que toi, fidèle abonné(e) des articles de Flora, as certainement déjà vus apparaître sur notre blog. À moins que tu ne sois devenu(e) experte en assurance sans nous prévenir, on va te rafraîchir un peu la mémoire ! 😇

L’abandon de recours

Ton contrat de bail pourrait inclure une clause d’« abandon de recours ». Cela signifie que ton proprio partage sa propre assurance incendie avec toi. En tant que locataire, tu n’es donc pas civilement responsable (tu as retenu ?) si tu abîmes les murs, par exemple. Attention : cette clause ne te met pas à l’abri de tout. Ton mobilier et tous les dommages causés par des tiers ne sont pas couverts ! Envie d’en savoir plus ?

L’assurance locataire/incendie

L’assurance locataire, ou assurance incendie, est le terrain de jeu préféré de Flora. Cette assurance est obligatoire en Flandre et en Wallonie, mais pas encore à Bruxelles. En général, le propriétaire l’exige dans le contrat de bail. Quoi qu’il en soit, l’assurance locataire est un must absolu si tu veux dormir sur tes deux oreilles.

La garantie locative

La garantie locative est prévue dans le contrat de bail. Il s’agit d’une somme d’argent placée sur un compte bloqué jusqu’à la fin du contrat. Le montant s’élève à trois mois de loyer maximum. Si tu as dressé un état des lieux précis et complet, tu récupéreras cet argent à la fin du bail. Envie d’en savoir plus ?

L’état des lieux

L’état des lieux est un document officiel et obligatoire que tu dois remplir juste avant d’emménager dans ton nouveau chez-toi. Ce formulaire permet de constater les éventuels dégâts déjà présents avant que tu occupes le bien. Veille à le remplir correctement, de manière à éviter tout conflit de responsabilité à la fin du bail, en cas de dégâts. Heureusement, il te suffit de suivre notre check-list spéciale à ce sujet pour t’assurer que ton état des lieux est complet et détaillé !

Des questions ?

Voilà, on vient de passer en revue et clarifier les termes les plus courants en assurance. Tu as encore des questions ? N’hésite pas à consulter tous nos autres articles, qui te fourniront des informations précieuses au sujet des assurances pour les locataires. Et oui, Flora pense à tout. 😉

Sources

Ces articles pourraient t'intéresser