fbpx

Comment fonctionne l’assurance habitation entre nu-propriétaire et usufruitier ?

Conseils Logement
5/5 - (2 votes)

Sais-tu ce qu’est un usufruit ? Et une nue-propriété ? On t’explique l’importance d’une assurance habitation pour un nu-propriétaire et un usufruitier en Belgique ! ☝️

Assurance habitation, nu-propriétaire, usufruitier… Difficile de s’y retrouver dans tous ces termes juridiques. 😰 Chez Flora, on t’explique l’importance d’une assurance habitation dans le cas d’une relation nue-propriété et usufruit ! 🍇

Quelle différence entre un propriétaire et un nu-propriétaire ?

Quand on parle de propriété, on distingue le “propriétaire” du “nu-propriétaire”. Pas de panique, rien à voir avec une personne adepte de naturisme. 😅

Le propriétaire est en pleine possession de sa propriété. On parle d’un plein-propriétaire. Il a donc le droit de disposer du bien immobilier, de l’utiliser et d’en percevoir les revenus sous la forme de loyers.

Un nu-propriétaire est un terme utilisé pour parler d’une personne ayant une nue-propriété. Elle possède la propriété, sans en avoir les droits d’usage. Elle peut vendre, hypothéquer ou léguer le bien immobilier. Mais elle n’a pas le droit de l’occuper ou d’en percevoir les revenus locatifs.

Le nu-propriétaire a des droits, mais aussi des devoirs ! Il doit notamment prendre en charge les gros travaux qui touchent à la toiture ou aux murs.

Comment devient-on nu-propriétaire ?

En Belgique, il existe deux moyens principaux de devenir nu-propriétaire : l’héritage et la vente en viager.

Le cas le plus classique est celui de la succession. Lors d’un décès, les enfants héritent d’une partie du bien immobilier en tant que “nus-propriétaires”. Le conjoint survivant (époux ou cohabitant légal) devient usufruitier.

Lors d’une vente en viager, le propriétaire peut vendre sa nue-propriété. Donc, il garde le droit de vivre dans sa maison jusqu’à son décès. L’acheteur devient alors nu-propriétaire. À la différence du viager traditionnel, le vendeur perçoit l’entièreté du capital, et non des revenus complémentaires.

De manière générale, le nu-propriétaire dispose d’un droit sur le bien immobilier. Mais il n’est pas autorisé à l’utiliser comme bon lui semble. Le nu-propriétaire dépend donc entièrement de l’usufruitier. Attends, c’est quoi un usufruitier ? 😳

Aux prochaines réunions de famille, tu pourras enfin te la péter avec tes nouvelles compétences juridiques 🤔

Nu-propriétaire et usufruitier : quelle relation ?

En Belgique, l’usufruitier peut habiter le bien, le mettre en location, en percevoir des intérêts, etc. À l’inverse d’un locataire classique, l’usufruitier ne peut pas être mis à la porte (bonne nouvelle n’est-ce pas ? 🤩).

Imaginons que le bien immobilier est un pommier. Le nu-propriétaire est propriétaire de l’arbre, mais ne peut pas disposer des fruits de l’arbre. L’usufruitier, lui, a le droit de cueillir et manger les pommes. L’un ne va pas sans l’autre. 🍎

Tout comme le nu-propriétaire, l’usufruitier a des obligations ! Il doit prendre soin du bien, ne pas le détériorer, payer les dépenses courantes et réaliser les travaux nécessaires. Il doit aussi se protéger en cas de dégâts causés au logement en prenant l’assurance habitation adaptée. 🛡

Un jeune homme usufruitier accroche un tableau au mur après leur déménagement
Une bonne assurance habitation pour un emménagement en toute tranquillité 👌

Quelles assurances pour un nu-propriétaire et un usufruitier ?

La relation usufruitier/nu-propriétaire n’est pas toujours claire. Se protéger et protéger son bien est donc essentiel ! 👆🏻

En Belgique, il est obligatoire, pour tous les usufruitiers, de souscrire une assurance habitation. Pourquoi ? L’assurance habitation a pour but de protéger le contenu du logement des éventuels dommages causés. Imaginons qu’une fuite d’eau ravage complètement le sol de la maison. L’assurance habitation interviendra et couvrira une partie ou l’ensemble des dommages (selon ta police d’assurance). 😎

Le nu-propriétaire peut aussi souscrire une assurance propriétaire non-occupant (PNO) afin d’assurer les murs du bâtiment. Cette assurance n’est pas obligatoire, mais est vivement conseillée. Sans assurance, le nu-propriétaire peut être tenu responsable des dégâts causés par un tiers. 😨

La combinaison d’une assurance propriétaire non-occupant et d’une assurance habitation permet une couverture étendue en cas d’incendie, de catastrophe naturelle, de fuite d’eau, etc. D’un commun accord, l’usufruitier peut aussi prendre en charge l’assurance habitation du bâtiment en plus de son contenu.

Tu es nu-propriétaire ou usufruitier ? Protégé du sol au plafond, tu peux vivre en toute tranquillité ! ✌🏻

Zen, restons zen 💤

Ça y est ! Les termes de “nue-propriété” et “usufruit” n’ont plus de secret pour toi. Tu as enfin découvert l’importance d’avoir une bonne assurance habitation pour un nu-propriétaire et un usufruitier.

Envie de continuer à t’informer sur d’autres termes spécifiques aux assurances ? 👇🏼

Ces articles pourraient t'intéresser