fbpx
Accueil Blog Conseils Logement Guide complet sur l’assurance pour propriétaire non occupant en Belgique

Guide complet sur l’assurance pour propriétaire non occupant en Belgique

Quelle assurance pour un propriétaire non-occupant en Belgique ? Quels sont les éléments importants à vérifier avant de souscrire ? Découvre notre guide complet pour choisir correctement une assurance pour propriétaire bailleur 👆

Le propriétaire non-occupant, aussi appelé « propriétaire bailleur », se doit d’assurer le logement qu’il met en location. Tandis que le locataire assure ses biens et sa responsabilité, il est du devoir du propriétaire de prendre une assurance incendie pour les murs du bâtiment. Quelles sont les assurances nécessaires ? Et les points essentiels à vérifier au moment de la souscription ? Découvre le guide complet sur l’assurance pour propriétaire non-occupant en Belgique 🇧🇪

Quelle assurance pour un propriétaire non occupant en Belgique ?

En Belgique, être propriétaire non-occupant et ne pas souscrire à une assurance incendie, c’est un peu comme jouer à la roulette russe 😰

Bien que non obligatoire en Wallonie, cette assurance reste vivement recommandée pour tous les propriétaires bailleurs en Belgique.

La responsabilité de protéger l’appartement ou la maison contre les risques de sinistre revient au bailleur.

Cette assurance de base pour un propriétaire non-occupant couvre divers sinistres tels que l’incendie 🔥, les dégâts des eaux 💧, les dommages causés par une tempête 🌪️, la grêle ❄️, ou encore les incidents liés à l’électricité ⚡

Cependant, il y a des cas où l’assurance incendie du locataire ne suffira pas.

Par exemple, si une tempête emporte la toiture, la responsabilité du locataire ne sera pas engagée. C’est donc l’assurance incendie du propriétaire non-occupant qui prendra le relais pour couvrir ce sinistre.

Inondation d'un quartier avec des maisons
L’assurance d’un propriétaire non-occupant couvre aussi les sinistres d’inondation

Assurance habitation pour propriétaire bailleur non occupant : quels sont les éléments à vérifier ?

Avant de souscrire une assurance pour un logement en tant que propriétaire non-occupant, il est nécessaire de vérifier quelques points importants :

  1. La valeur assurée

En assurance, deux options s’offrent généralement : la couverture à la valeur à neuf ou à la valeur réelle.

La valeur à neuf assure la reconstruction du logement au coût actuel 💸

La valeur réelle représente la valeur à neuf déduite d’un pourcentage de vétusté (habituellement entre 20 et 30%).

On recommande aux propriétaires non-occupants d’assurer leur logement à valeur à neuf.

  1. La franchise

La franchise correspond au montant non pris en charge par l’assurance en cas de sinistre. Elle varie selon les contrats. Il existe différentes sortes de franchise. On t’explique tout ça ici.

Une franchise plus élevée signifie une indemnisation réduite en cas de problème.

Toutefois, une assurance sans franchise entraîne souvent des primes plus élevées 📈

  1. Les garanties supplémentaires

Pour les propriétaires non-occupants, des garanties optionnelles peuvent être envisagées :

  • Assurance loyers impayés, très prisée par les bailleurs.
  • Couverture contre le vol et le vandalisme, souvent complémentaire à l’assurance incendie.
  • Protection contre les dommages causés par le locataire, proposée par certaines compagnies d’assurance.
  • Assurance protection juridique, utile en cas de litiges avec le locataire.
Il est important de faire un choix éclairé en matière d’assurance. Prends le temps de comparer les différentes offres

Et la clause d’abandon de recours ?

La clause d’abandon de recours permet au propriétaire de s’assurer que le logement est couvert, même si le locataire n’a pas d’assurance incendie. L’assurance du propriétaire non-occupant prend alors en charge les dommages sans se retourner contre le locataire. Cette clause peut entraîner une prime supplémentaire, parfois répercutée sur les charges du locataire.

L’assurance habitation pour le nu-propriétaire non-occupant

Un nu-propriétaire n’a pas le droit d’occuper le bien s’il est en usufruit. Seul l’usufruitier a le droit d’y habiter

Ainsi, c’est à l’usufruitier qu’incombe la responsabilité de souscrire une assurance incendie pour le logement. Il doit fournir au nu-propriétaire la preuve de cette assurance.

Si, pour une raison ou une autre, l’usufruitier ne souscrit pas cette assurance, le nu-propriétaire a le droit de contracter lui-même une assurance et de réclamer le remboursement de la prime à l’usufruitier. Cela garantit une protection adéquate pour le bien, même si l’usufruitier ne remplit pas cette obligation.

Propriétaire tend des clés de maison à son locataire

En résumé, l’assurance propriétaire non-occupant est essentielle en Belgique pour protéger son bien immobilier. Elle permet de venir en complément de l’assurance incendie locative afin d’offrir une protection complète pour l’appartement ou la maison mise en location. Explore les points clés à vérifier lors de la souscription, de la valeur assurée à la clause d’abandon de recours. Découvre notre guide complet sur l’assurance pour propriétaire non-occupant en Belgique 👆

Evaluate
4.8/5 - (5 votes)