fbpx
Accueil Blog Sinistre Faire une contre-expertise après un sinistre habitation

Faire une contre-expertise après un sinistre habitation

L’expertise et la contre-expertise sont des notions importantes dans une assurance habitation. Découvre comment faire une contre-expertise en cas de sinistre habitation 🔥

La contre-expertise est une notion importante dans une assurance habitation. Personne n’est à l’abri d’un sinistre habitation 🔥 Il est donc important de comprendre le concept d’expertise et de contre-expertise. Dans quels cas l’intervention d’un contre-expert est-elle conseillée ? Combien coûte-t-elle ? On t’explique tout 👇

Qu’est-ce qu’une contre-expertise ?

En cas de sinistre sur ton habitation, ton assurance intervient. Cela peut être un incendie, un dégât des eaux ou encore un bris de glace 💧

Selon le type de sinistre, ton assurance habitation peut mandater un expert.

En résumé, il s’agit d’un expert qui se déplacera chez toi et qui déterminera le montant de ton indemnisation. Il évalue notamment les circonstances et l’ensemble de tes dommages, qu’il répertorie dans un rapport, appelé « procès-verbal d’expertise ».

En tant qu’assuré, tu reçois une copie de ce rapport. Tu peux alors l’analyser et le signer, si tu es d’accord. Ce rapport sera envoyé à ton assureur qui décidera de la somme à te verser.

Il est possible que tu ne sois pas d’accord avec l’avis de l’expert. C’est ton droit en tant qu’assuré 😎

Plusieurs raisons peuvent motiver ton désaccord :

  • Le montant ne te semble pas suffisant
  • Tu suspectes l’expert d’être en faveur de la compagnie d’assurance

C’est ici qu’intervient la contre-expertise 🔎

L’avis d’un expert privé viendra déterminer la décision finale. Celui-ci va constater les dommages et chiffrer le montant de leurs réparations. Il est donc probable que le montant du premier expert diffère du deuxième.

Les deux experts devront alors se mettre d’accord sur le montant final d’indemnisation.

Comment faire si tu n’es pas d’accord avec ton assurance habitation ?

Tu désires recevoir une indemnité correcte et proportionnelle à tes dégâts ? La contre-expertise est idéale.

Tu devras faire appel à des sociétés spécialisées, comme Sinistra, ou un expert privé indépendant.

Un contre-expert sera mandaté sur place. C’est ce qu’on appelle « un expert assuré ».

Rappelle-toi que c’est ta responsabilité de trouver l’expert assuré et non celle de ton assurance ☝️

Le contre-expert va alors analyser et chiffrer tes pertes. Il va prendre en compte tous les éléments liés à ton sinistre, comme le remplacement, la reconstruction, le nettoyage, le déblaiement… Tu as dû être relogé ? Le contre-expert le prendra également en compte dans son analyse.

Si l’expert de ton assurance et le contre-expert ne trouvent pas un accord, un troisième expert pourra être mandaté. La décision finale sera alors votée à la majorité.

Qui paie les frais de contre-expertise : l’assurance habitation ou toi ?

Sans surprise, l’intervention d’un contre-expert implique certains coûts 💸

Dans la majorité des assurances habitations, les honoraires de ton expert te sont avancés. C’est ce qu’on appelle des « frais d’expertise« .

Qui doit les payer ?

Cela dépend de l’accord final ⚠️

Si l’expert et le contre-expert sont d’accord sur le montant de l’indemnisation, c’est à l’assuré (toi) de rémunérer ce dernier.

Si le troisième expert mandaté retient l’évaluation du contre-expert, ton assurance prendra en charge une partie ou l’entièreté des honoraires.

Certaines assurances habitations appliquent des plafonds à ne pas dépasser, soit basés sur un pourcentage, soit sur un barème. Au-delà de ce plafond, les frais devront être pris en charge par l’assuré.

👉 En résumé, les honoraires sont à charge de celui dont l’évaluation n’a pas été retenue.

Combien ça coûte ?

En Belgique, les frais de contre-expertise sont, en majorité, calculés en fonction d’un barème et sur base de ton indemnisation finale. En d’autres termes, l’expert assuré est rémunéré en fonction de la performance.

C’est pourquoi il est conseillé de faire appel à une société de contre-expertise pour des sinistres supérieurs à 20.000 €. En dessous de ce seuil, il ne sera pas forcément intéressant de payer un expert assuré.

Tu as souscrit une protection juridique ? Téléphone à ta compagnie d’assurance et vérifie si les honoraires sont pris en charge par ta protection juridique.

Jeune femme qui téléphone pour avoir une contre-expertise

L’intervention d’un contre-expert est une étape à réfléchir. Il est important de comparer l’indemnisation que tu désires et le coût d’un contre-expert. Si la différence est importante, alors pose-toi les bonnes questions. Est-il réellement intéressant de faire appel à une contre-expertise pour un sinistre pris en charge par ton assurance habitation ?

 

 

 

 

Evaluate
5/5 - (9 votes)