fbpx

L’expertise et la contre-expertise : tout ce qu’il faut savoir

Blogpost

Tu es locataire et tu as subi des dégâts chez toi pour lesquels tu es assuré. Découvre la différence entre expertise et contre-expertise dans cet article. ✅

Commençons par planter un peu le décor 🌳

Tu es locataire et tu as subi des dégâts chez toi pour lesquels tu es assuré. Tu dois donc déclarer le sinistre auprès de ton assureur.

Ton assureur doit savoir ce qui a été endommagé pour pouvoir t’indemniser : il a besoin d’estimer le montant de tes dommages.

C’est pour ça que, dans ta déclaration de sinistre, tu dois lister tous les biens qui ont été endommagés et essayer de les chiffrer. 📃

Pour lister tes dommages, il faut :
✅ Relever chaque bien abîmé (passe dans chaque pièce et essaye de te remémorer tout ce qui s’y trouvait)
✅ Ajouter une description la plus détaillée possible (marque, modèle, date d’achat…)
✅ Préciser la valeur d’achat
✅ Si tu as encore la facture, l’inclure dans le dossier de déclaration de sinistre. Si tu ne l’as plus, tu dois mettre une valeur estimative
✅ Si tu as une photo du bien abîmé, l’inclure dans le dossier de déclaration de sinistre

Une fois que c’est fait et que cette liste est envoyée à ton assureur. Un expert de ta compagnie d’assurance viendra sur place pour te rencontrer, voir les dégâts et passer en revue avec toi la liste que tu as réalisée.

Garde en tête que l’expert n’est jamais rentré chez toi avant le sinistre. ⚠️ Il faut donc que tu l’aides un maximum pour qu’il puisse avoir une vision claire des pertes que tu as subies. 🔎 Ensuite, 2 situations sont possibles :

1️⃣ L’expert a tenu compte de tous les dégâts et tu es d’accord avec le montant proposé. Parfait ! Il va pouvoir transmettre le dossier à ton assureur pour t’indemniser. 🙌

2️⃣ Tu n’es pas d’accord avec le montant proposé par l’expert sur base de la liste que tu as effectuée. Parles-en avec lui ou avec ton gestionnaire de sinistre et explique la raison de ton désaccord avec le plus d’infos possible. Plus ton dossier sera complet et bien expliqué, plus vite une solution sera trouvée. 🏎

Si le désaccord subsiste, alors tu peux prendre un expert privé de ton choix pour réaliser une contre-expertise. Mais avant ça, vérifie si les honoraires de cette contre-expertise sont bien pris en charge dans ton contrat d’assurance et le plafond prévu pour ceux-ci. ⚠️

La contre-expertise privée : bon à savoir 💡

Lors d’une contre-expertise privée, les experts font souvent signer une « convention de délégation des honoraires ». En signant cette convention, tu acceptes que l’assurance paye les honoraires de l’expert privé EN PREMIER LIEU, même s’ils dépassent les plafonds d’intervention prévus dans ton contrat d’assurance.

Exemple :

  • Le plafond maximum des honoraires pour la contre-expertise dans ton contrat d’assurance est de 5.000 €
  • Les honoraires de la contre-expertise s'élèvent à 7.000 €

➡️ Les honoraires dépassent le plafond de 2.000 €. Pour payer la contre-expertise, les 2.000 € seront prélevés sur ton indemnité de sinistre. Tu toucheras donc 2.000 € d’indemnité en moins pour tes dégâts.

N’oublie pas que les 2 experts (expert de ton assureur & contre-expert pris par toi) doivent se mettre d’accord et donc cela risque de prendre du temps ! ⏱

Ces articles pourraient t'intéresser